Fabriquer son Char à Voile RC

Fabriquer son Char à voile RC à partir de matérieux simples et pas chers !
Toute la méthode expliquée et illustrée de schémas !
Ce site expose les premières explications, et la suite est maintenant publiée dans un livre.

L'auteur :Eole031 - Mail : eole031@yahoo.fr

Pour acheter le LIVRE ===> Voir le message du 2 Decembre

mercredi 9 juillet 2008

choix d'une classe


Je rentre d'un petit voyage de 3 jours au Puy du Fou. Je me permets de vous le recommander !
A chaque séance, une page d'histoire de France, se déroule sous vos yeux, avec de vrais personnages, dans un décor approprié.
Cette scène est une de course de char (sans voile).
Le clou du spectacle se passe en fin de soirée, lorsque la nuit est tombée. Un spectacle grandiose et féerique avec 1200 figurants bénévoles.
Si on parlait un peu de char à voile...
CHOIX D’UNE CLASSE
(les dimensions citées sont les dimensions maximums)
CLASSE 1 : largeur 50cm – longueur 75cm – hauteur 100cm
CLASSE 2 : largeur 75cm – longueur 100cm – hauteur 150cm
CLASSE 3 : largeur 100cm – longueur 150cm – hauteur 200cm
Une voile et deux servos : une pour la voile, une autre pour la direction.

Votre choix de classe fera appel à plusieurs critères.
Si vous possédez déjà quelques éléments comme les servos ou les roues, votre choix sera déjà orienté.
La puissance de votre servocommande varie avec le prix mais aussi avec la surface de voile associée au poids de l’ensemble. Un petit servo treuil de voile ne pourra border qu’une petite voile sur un char relativement léger.
Les efforts sur la voile, donc sur l’écoute de voile sont importants. Pour une voile de 170cm de haut, à titre d’exemple, j’ai monté un treuil de 13,8 kg/cm en prise directe.
Si vous optez pour des roues «manufacturées », votre choix de classe sera guidé par ses dimensions ou le poids de ces roues ; Vous noterez que dans aucune des classes, le diamètre de roues n’est imposé.

Les dimensions de votre lieu de bricolage peuvent peut-être limiter les dimensions de votre char. Il faudra aussi prévoir un endroit pour le stockage.
Par contre, pour le transport dans une voiture, la nécessité de démontage pour la classe 3 s’imposera d’elle-même (essieu).
Les dimensions de votre site de roulage favori seront un critère de choix de la classe. Sur un terrain de tennis, il vaut mieux faire rouler un char de classe 1. Sur un terrain de basket, un modèle de classe 2 sera parfaitement à l’aise. Pour un grand modèle de classe 3, il vaudra mieux rouler sur un grand parking (attention à la sécurité, une panne de servo peut arriver : il est conseillé de prendre une assurance).
En réalité tout est possible mais il faut tenir compte de la vitesse et du rayon de braquage.

Si vous choisissez la classe 1, chaque «décision » que vous prendrez (poids, choix d’une solution, forme, position sur le char) pour chaque élément, aura plus d’influence que sur un modèle plus grand. Cent grammes gagnés sur un char de 1kg ont 3 fois plus d’influence que sur un char de 3kg.

Si vous avez des idées personnelles, c’est le moment de les mettre en pratique avec la classe libre.
Pour la classe libre, toutes les dimensions sont libres. Chaque choix est une estimation personnelle, justifiée par une proportion géométrique ou plus simplement, une transposition de valeurs que vous connaissez. La hauteur du mât sera un compromis entre une plus grande surface et un couple de basculement trop important. Ces deux choix seront influencés par la décision de... monter 1 mât ou 2, de l’équiper avec... 4 roues ou de... dessiner une voile révolutionnaire !
« Une idée n’est vraiment géniale que lorsqu’elle a fait ses preuves ».
« Ne laissez pas votre imagination s’arrêter sur des barrières artificielles. Laissez aller votre créativité et vous repousserez les limites convenues, pour jouer avec les vraies réalités de la physique ».

mercredi 2 juillet 2008

Profil perso


Il y a déjà longtemps, au début du vol libre, j’ai survolé les montagnes avec l’aide du vent que j’ai entendu siffler dans mes oreilles.
Un peu plus tard, sur la mer, j’ai senti aussi des frissons, avec mon catamaran de sport.
Puis j’ai essayé un char à voile et je me suis lancé dans la conception, la fabrication et les modifications.
Mon dernier modèle mesure 2,40 mètres de long sur 1,70 mètre de large et rentre dans le coffre de ma voiture, sans rabattre la banquette et avec la tablette arrière en place. Il se monte en 4 minutes, le temps de le déplier et de fixer les 4 éléments ensemble.
A l’automne dernier, j’ai mis sur papier, les bases de mon dernier char à voile radiocommandé... Ce n’était pas le premier mais sûrement pas le dernier !
Lors d’une compétition de char à voile où j’étais «contrôleur de porte » (je fais aussi du ski), j’ai fait la connaissance d’un sympathique champion (je crois qu’il était de la région lyonnaise). Il m’a parlé d’un projet de radiocommandé ; et là je me suis rendu compte que les informations que je pouvais lui donner étaient très limitées.
Et c’est là que tout a commencé...